Notre territoire

Au cœur des vignobles de la vallée de la Loire inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, la quatrième circonscription de Maine-et-Loire accueille la grande majorité des lieux d’exception de l’Anjou. Au sud du département, nichée au centre des trois plus grandes villes, la circonscription comptabilise 46 communes à cheval sur trois arrondissements préfectoraux, répartis sur six cantons comptabilisant plus de 95000 habitants.

Riche de ses onze appellations viticoles, elle nous offre par son microclimat une douceur de vie remarquable dans un cadre patrimonial architectural exceptionnel.

Elle s’étend d’ouest en est de Chanzeaux à Montsoreau et du nord au sud du Thoureil à Somloire.

Bioparc de Doué-en-Anjou 

Doué-la-Fontaine : la cité de la rose depuis le XIXè siècle

Le Douessin                                            

Situé au cœur du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, à 10 km au nord-est de Montreuil-Bellay (en direction de Loudun), 14 km au sud-ouest de Saumur, 40 km à l’est de Cholet et 40 km au sud-est d’Angers, le Douessin est arrosé par de petits affluents du Layon, qui coulent à proximité, au sud-ouest. La rivière du Douet prend sa source sur le territoire de la commune, au nord, et coule vers l’ouest pour rejoindre le Layon. Le ruisseau de la Ganache naît au sud et coule vers l’ouest où il rejoint le ruisseau de Court-s’il-pleut à la frontière de Concourson-sur-Layon. Les sous-sols du Douessin regorgent de richesses architecturales, archéologiques et éthnologiques imcomparables. Effectivement, Il y a de ça plus d’une dizaine de millions d’années, la mer des Faluns occupait l’emplacement de la commune. L’éloignement de ses eaux vers l’ouest laissa place au falun, épaisse couche de calcaire coquillier.

Auto-proclamée “Capitale européenne de la rose”, la ville de Doué-en-Anjou peut se prévaloir d’avoir en son sein le “Bioparc” de Doué-la-Fontaine, reconnu comme l’un des plus beaux zoos de France.

 

 

 

 

Église Saint-Eusèbe et le mémorial des cadets de Saumur

Le Gennois

Territoire du nord Saumurois, Gennes est un village d’Anjou situé sur la rive gauche de la Loire, qui se trouve en face des Rosiers-sur-Loire, sur la route D 751, Saint-Georges-des-Sept-Voies – Chênehutte – Trèves-Cunault au cœur du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Le patrimoine historique du Gennois englobe dans sa diversité, toute l’histoire de l’humanité. Tout d’abord les hommes érigèrent de nombreux mégalithes, encore présents sur la commune, puis sous l’occupation romaine, ce furent des temples (dont le Nymphée, temple dédié aux Nymphes, les déesses des eaux et forêts), des villas, des thermes et un amphithéâtre considéré comme un des plus grands de l’Ouest, qui furent bâtis, classant le patrimoine gallo-romain de Gennes parmi les plus importants de l’hexagone. 

 

Au cœur du Val-de-Loire classé en 2000 au patrimoine mondial de l’humanité, le château de Saumur est situé sur la route historique de la vallée des rois.

Le Saumurois, Perle de l’Anjou 

Région naturelle française et ancienne division de la province d’Anjou, le Saumurois s’étend sur la partie sud-est du Maine-et-Loire. Situé dans le prolongement de la Touraine, ce territoire s’étend du Layon à l’ouest, à la Loire au nord,  jusqu’à la confluence avec la Vienne. Une partie de la région se situe dans le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine, au cœur du Val-de-Loire.

Le Saumurois, terre de tuffeau et de falun, possède près de 1 200 kilomètres de galeries souterraines investies pour partie par les grandes maisons de vins depuis 1830.

Patrimoine architectural exceptionnel, il recence plus de 47 édifices comportant au moins une protection au titre des monuments historiques.

La ville de Saumur et le monde équestre sont indissociables. Au XVI siecle la première académie équestre y est fondée. Aujourd’hui encore, les écuyers de l’Institut français du cheval et de l’équitation, autour du célèbre Cadre noir de Saumur, continuent de former les cadres supérieurs de l’équitation internationale. 

Château du Coudray-Montbault

Le Vihiersois

Pays de bocage, le Vihiersois se situe dans un triangle entre Angers, Cholet et Saumur. A l’extrémité d’un haut plateau, le territoire de Vihiers appartient au terrain métamorphique. Il se situe sur l’unité paysagère du plateau des Mauges et est traversé par la rivière le Lys, affluent du Layon. À quelques kilomètres au nord et à l’est du Vihiersois se trouve la vallée du Layon, qui marque la transition entre les Mauges et le Saumurois. Le sud de l’Anjou comporte à l’est des terrains secondaires et tertiaires (Saumurois) et à l’ouest des terrains primaires (Mauges). Dans ces derniers, on trouve un pays de bocage sur des terrains de schistes et de granites. Riche de nombreux sentiers de randonnées, prairies, vignobles, étangs et rivières, le Vihiersois assure le lien entre les terres de bocages et vignobles du Layon, il peut s’enorgueillir d’un patrimoine historique à l’ombre du fougueux Foulques Nera.

Moulin de la montagne – Thouarcé

Le Thouarcéen

Situé dans la vallée du Layon, le Thouarcéen se situe au sud d’Angers et de la Loire. Son territoire est essentiellement rural, fort de plus d’un tiers de ses terres sont plantées en vignoble , mais surtout par la présence et la qualité de nombreuses appellations (Côteaux du layon, Anjou-Villages, Anjou, Cabernet d’Anjou, etc.) , il peut compter sur des appellations prestigieuses et, notamment, le Bonnezeaux. Une trentaine d’exploitations viticoles est recensée sur la commune, dont 12 pratiquent également d’autres activités agricoles. Le patrimoine local est très présent au travers des loges de vignes, lavoirs, moulins caviers, moulins à eau, église et chapelles, châteaux…