Les groupes d’amitié

Les groupes d’amitié de l’Assemblée nationale regroupent des députés de tous bords ayant un intérêt particulier pour un pays étranger. Le but de ces groupes est de tisser des liens entre parlementaires de différents pays, mais également d’être acteurs de la diplomatie parlementaire en participant au rayonnement de l’Assemblée de par le monde.

Concrètement, des auditions d’experts ou d’officiels sur les relations bilatérales ou la situation dans le pays en question ont régulièrement lieu. Des voyages sont aussi organisés, afin de rencontrer nos homologues étrangers.

J’ai ainsi décidé, dès le début de mon mandat, de rejoindre quatre groupes d’amitié, et d’accepter la fonction de secrétaire au sein de trois d’entre eux.

 

  • Le Groupe d’amitié France-Allemagne, au regard de mon expérience au sein de la brigade franco-allemande et de mon intérêt particulier pour la coopération entre les deux pays
  • Le Groupe d’amitié France-Liban, y ayant été déployée en tant que casque bleu il y a près de 10 ans. Les liens entre notre pays et le pays du Cèdre sont primordiaux, et notre action est essentielle, comme cela a été démontré en novembre 2017.
  • Le Groupe d’amitié France-Mali, afin de pouvoir suivre assidument la situation sécuritaire au Sahel.
  • Le Groupe d’amitié France-Chine, en raison des liens forts entre nos deux pays et afin de promouvoir notre territoire auprès de nos partenaires chinois.

La Grande commission France -Chine à Saumur

Je suis membre du groupe d’amitié France-Chine de l’Assemblée nationale. Dans ce cadre, je suis allée avec une délégation de parlementaire français en Chine, en décembre 2017, à l’invitation du « Parlement » chinois. Suite à ce voyage, des parlementaires chinois ont...

lire plus