Ce vendredi 6 mars 2020, j’ai en tant que vice-présidente de l’Assemblée nationale et députée de Maine-et-Loire, représenté le président, Monsieur Richard Ferrand, à la cérémonie d’hommage aux 7 membres du 1er groupe des Bataillons de la Jeunesse, fusillésle le 9 mars 1942.

Le contexte:

Ordre avait été donné de remettre aux autorités toutes les armes détenues; sept jeunes s’y refusent. Ils sont dénoncés et arrêtés entre le 30 octobre 1941 et le 6 janvier 1942 : Roger Hanlet, Pierre Milan, Acher Semahya, Fernad Zaklinov, Robert Peltier, Christian Rizo et Tony Blancourt.

Jugés pour «activité de francs-tireurs», leur procès expéditif s’est déroulé à l’Assemblée nationale entre le 4 et le 6 mars 1942, date du verdict.

Ils ont été fusillés le 9 mars au Mont Valérien. Peu après la libération de Paris, ils furent décorés à titre posthume de la médaille militaire; la croix de Guerre avec palme; la médaille de la Résistance.

Le 9 mars 2000, une plaque commémorative a été apposée sur la façade de l’Hôtel de Lassay où s’était déroulé le procès.

Lors de la cérémonie d’hommage à ces jeunes premiers combattants de ce vendredi 6 mars 2020, j’ai déposé une gerbe au nom du Président de l’Assemblée nationale. J’ai été suivie de l’Union des Association d’Anciens Combattants et Victimes de Guerre du 11ème arrondissement; de l’Association Nationale des Anciens Combattants et ami(e)s de la Résistance; du Souvenir des Fusillés du Mont Valrien; de Madame Mouedeb, fille de Robert Peltier, jeune fusillé.