“Nous l’avons dit, et nous l’avons fait : Saumur a signé ce soir, à Angers, la première convention Action Coeur de Ville des Pays-de-la-Loire, et la deuxième au niveau national. C’est un succès, une fierté, une satisfaction, car ce projet est un projet structurant, ambitieux et, surtout, un projet que nous avons su porter tous ensemble, convaincus par la seule chose qui doit nous animer : l’intérêt général.

Merci à tous nos partenaires, tous présents ce soir : la Communauté d’agglomération Saumur val de Loire, l’Etat et le Ministère de la Cohésion des Territoires, la Caisse des Dépôts, le Département de Maine-et-Loire, la Région Pays de la Loire, Saumur Habitat, Action Logement l’Agence Nationale de l’Habitat et les chambres consulaires. Un grand merci, aussi, à la Députée Laetitia Saint-Paul pour son soutien et son action.”

Déclaration le 11 juin 2018 à Angers de Jackie Goulet, Maire de Saumur.

“La Ville de Saumur a appris mardi 27 mars qu’elle était retenue dans le cadre du plan gouvernemental Action coeur de ville. Un coup de pouce financier de 5 milliards d’euros au total à répartir entre 222 communes, afin de dynamiser les centres-villes.

L’Etat mettra un milliard d’euros sur la table, la Caisse des dépôts et consignations un milliard également, et 700 millions sous forme de prêts, Action logement 1,5 milliard et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) 1,2 milliard.

Pour Saumur, le maire Jackie Goulet espère “entre 2 et 5 millions d’euros”, la députée Laetitia Saint-Paul, qui a planché sur le projet au côté de la Ville, compte sur “3 à 5 millions d’euros”. Le binôme a annoncé ce jeudi 29 mars son objectif d’avancer à vitesse grand V. “On vise une signature de convention avec l’Etat dans deux mois”, indique le maire de Saumur.

Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations, Eric Lombard, est venu ce jeudi 29 mars rencontrer les élus de la Ville et de l’agglomération Saumur Val de Loire, ainsi que la députée. Les élus ont présenté quelques uns de leurs projets à travers une déambulation dans la ville. Une opération séduction auprès d’un des financeurs. “Je remarque beaucoup d’intiatives pour faire revenir les commerces, le travail sur les aménagements urbains, les logements sociaux, le tourisme fluvial, le stationnement”, évalue le patron de la Caisse des dépôts et consignations”. Article du Courrier de l’Ouest du 30/03/2018.